Substance-Stratégies

Création

L’importance de définir ses indicateurs de performance (KPI)

Publié le: 21/01/2015

En plus d’apporter une instantanéité aux communications, les médias sociaux ont offert aux entreprises une possibilité de suivre, en temps réel, la performance de leurs communications grâce aux Key Performance Indicators (KPI).  La qualité des données recueillies s’est grandement raffinée avec le temps, permettant d’obtenir une précision encore inégalée dans la mesure, et dans la quantité, des données pouvant être recueillies relativement au profil sociodémographique et les habitudes de consommation ou de navigation des individus.

Le but des entreprises et des marques sur les médias sociaux est de maximiser la visibilité des contenus diffusés ainsi que l’engagement des publics cibles afin d’en tirer un changement, qu’il soit perceptuel ou comportemental, que plusieurs appellent ROI. Créer de l’engagement permet ainsi d’établir un dialogue où des contenus pertinents visent à fidéliser et acquérir les publics cibles. Mais pour qu’un contenu soit facilement partageable, il doit être rapidement intelligible puisque la communication en ligne se fait de façon accélérée. Il s’agit donc, pour les marques, de mettre en place une mécanique de communication où les contenus viseront à augmenter la performance générale des médias sociaux, et ce, avec une grande efficacité.

De l’engagement à la création d’un message optimal

Les KPI sont généralement analysés sur une base hebdomadaire ou mensuelle afin de dégager des tendances dans la gestion de communauté et dans la performance des messages diffusés. Par exemple, on tient compte du nombre d’interactions générées, du taux d’engagement ou encore de la portée. Ainsi, il est possible de tirer des conclusions sur les contenus les plus efficaces. En répétant l’expérience à moyen et à long terme et en tentant d’élaborer des contenus semblables à ceux qui ont généré de bons résultats, il est possible de tendre vers la création d’un message optimal dont la finalité ne serait pas uniquement de communiquer une information, mais aussi d’obtenir le résultat le plus élevé possible en ce qui concerne la performance du message.

La possibilité d’éditer les messages et de les adapter à un public cible est un exemple de ce changement dans les communications. En effet, en pouvant effectuer une série de manipulations sur les messages, il est possible d’en arriver à un résultat qui satisfera les objectifs fixés. La création et la recherche des contenus ne font pas exception, car elles sont aussi touchées par la pression reliée à la performance. Enfin, la suppression d’un message dans le cas où il est non performant est la preuve même de la perte de spontanéité et du contrôle exercé sur les messages dans les médias socionumériques.

Ainsi, afin de maximiser son ROI, il importe de définir ses KPI avant de communiquer dans les médias socionumériques. En se basant sur les principales mesures, il est possible de créer des messages adaptés aux publics cibles qui atteignent les objectifs fixés en terme de portée, d’engagement et de conversion.