Substance-Stratégies

Évaluation

Yik Yak: l’attrait de l’anonymat

Publié le: 01/12/2014

Yik Yak est une application sociale mobile qui permet aux gens de publier des commentaires ou des images de façon anonyme. Actuellement réservée aux étudiants de 1300 collèges américains (ça ne vous rappelle pas les débuts de Facebook?), l’application permet aussi aux utilisateurs de voter à la hausse ou à la baisse afin qu’une nouvelle soit plus ou moins visible.

L’application ne fait pas l’unanimité et plusieurs lui reprochent de ne générer que ragots, rumeurs et nouvelles insignifiantes. Certains se demandent même si Yik Yak est un outil de divertissement ou de cyber-intimidation. Des établissements d’enseignement ont même banni Yik Yak de leur campus. Il n’en demeure pas moins que les étudiants en raffolent et que la progression de l’application est spectaculaire. C’est d’ailleurs une question de temps pour que l’application ne soit plus limitée à un rayon de 3 kilomètres autour des campus.

L’entreprise annonçait la semaine passée qu’elle venait de compléter une autre ronde de financement qui ajoutait 75 millions de dollars à ses coffres. Le modèle d’affaires n’est pas encore clair mais il semble que l’entreprise ait l’oeil sur le marché de la publicité locale, qui devrait atteindre plus de 160 milliards de dollars aux États-Unis en 2018.